Comment savoir si un cheval est naviculaire ?

MALADIE CHEVAL

 

Comment savoir si un cheval est naviculaire ? Comment un cheval devient naviculaire ? Comment soulager un cheval naviculaire ? Peut-on monter un cheval naviculaire ? Quelle ferrure pour un cheval naviculaire ? 

 

Dans cet article, vous allez découvrir : 

 

 

  • Qu’est-ce que la maladie naviculaire chez le cheval ?

 

  • Comment savoir si un cheval est naviculaire ?

 

  • Comment un cheval devient naviculaire ? 

 

  • Quelles sont les causes de la maladie naviculaire ? 

 

  • Comment soulager un cheval naviculaire ? 

 

  • Peut-on monter un cheval naviculaire ? 

 

La maladie naviculaire ou syndrome podotrochléaire est une atteinte du pied dûe à une surcharge locale de l’os naviculaire. Il s’agit de la cause de boiterie chronique la plus fréquente chez les chevaux de loisir et de sport. 

 

Qu’est-ce que la maladie naviculaire chez le cheval ? 

 

Les différents types d’atteinte 

 

La maladie naviculaire peut toucher deux endroits chez le cheval.



Elle peut atteindre l’os naviculaire, mais aussi les structures ligamentaires et tendineuses qui se trouvent autour de l’os naviculaire. 

 

Quand la maladie naviculaire apparaît, l’os naviculaire ou les structures tendineuses et ligamentaires sont altérées. 

 

La maladie naviculaire provoque alors une douleur et l’extension des deux dernières phalanges du doigt du cheval est limitée. 

 

 

L’atteinte de l’os naviculaire 

 

Lorsque l’os naviculaire est atteint, on parle de “maladie naviculaire”. 

 

 

L’atteinte des structures tendineuses et ligamentaires

 

Lorsque les tendons et ligaments sont atteints, on parle de “syndrome podotrochléaire”. 

 

Les structures tendineuses et ligamentaires touchées peuvent être : 

 

  • La bourse naviculaire ;

 

  • Le tendon perforant (ou tendon fléchisseur profond du doigt) ;

 

  • Les ligaments sésamoïdiens collatéraux. 

 

Lorsque la bourse naviculaire est atteinte, on parlera de “bursite”. Il s’agit d’une inflammation de la bourse naviculaire. 

 

Quand le tendon perforant est atteint, on peut observer une tendinite. 

 

Quand les ligaments sont atteints, on peut observer une desmite, ou encore la présence de cicatrisations osseuses à l’endroit de l’attachement du ligament avec l’os. 

 

 

Comment un cheval devient naviculaire ? 

 

La maladie naviculaire est souvent localisée aux membres antérieurs du cheval. 

 

L’affection peut ne toucher qu'un membre (unilatérale), ou bien les deux (bilatérale). 

 

Les symptômes physiques du cheval naviculaire 

 

La maladie naviculaire chez le cheval se manifeste par des signes de douleur et de boiterie lorsque le membre du cheval est en extension. 

 

La maladie naviculaire peut provoquer une atrophie du pied

 

Le sabot devient plus étroit et aussi plus haut, plus vertical. 

 

Pour observer cette manifestation physique, il faut que la maladie naviculaire soit installée chez le cheval depuis un long moment. 

 

La maladie naviculaire peut également provoquer une attitude antalgique chez le cheval. 

 

Au repos, le cheval naviculaire tentera de soulager son membre en le pointant vers l’avant. Le membre est alors en protraction

 

 

Le test de la planche 

 

Il existe plusieurs façons de diagnostiquer un cheval naviculaire : 

 

  • L’examen statique ;

 

  • L’examen dynamique ;

 

  • Le test de la planche ;

 

  • L’IRM et les radios. 

 

Lors de l’examen statique, le vétérinaire observera le cheval et sa façon de se tenir. Le vétérinaire pourra ainsi voir si le cheval met son membre en protraction, ou bien si le sabot est atrophié. 

 

Lors de l’examen dynamique, on demandera au cheval de réaliser des huits de chiffre au pas, en main, afin de vérifier si sa foulée est raccourcie. 

 

Puis, au trot en ligne droite, le vétérinaire regardera si le cheval ne boite pas et si son allure n’est pas étriquée. 

 

Le test de la planche consiste à faire poser le pied du cheval sur une planche inclinée, pour mettre en tension l’appareil podo-trochléaire. Suite à cette manipulation, le vétérinaire pourra lister les signes de douleur montrés par le cheval. 

 

Enfin, l’IRM, la radiographie et l'échographie permettent des examens plus poussés du membre du cheval. 

 

 

Quelles sont les causes de la maladie naviculaire ? 

 

Les causes de la maladie naviculaire sont nombreuses, et certaines ne sont pas réellement élucidées. 

 

Il existe plusieurs facteurs pouvant déclencher une maladie naviculaire chez le cheval : 

 

  • Un mauvais sol, trop dur ou trop profond ; 

 

  • Une ferrure inadaptée ;

 

  • Un travail intensif, inapproprié à la condition du cheval. 

 

L’hérédité de la maladie naviculaire n’est pas prouvée. 

 

En revanche, certains chevaux peuvent avoir, dès leur naissance, un appareil podotrochléaire plus fragile que d’autres. 

 

 

Comment soulager un cheval naviculaire ? 

 

La maladie naviculaire chez le cheval est incurable. 

 

Il s’agit d’une maladie irréversible. Cependant, la maladie naviculaire peut être stabilisée si elle est correctement gérée. 

 

Il existe plusieurs traitements : 

 

  • Le traitement orthopédique ;

 

  • Le traitement vétérinaire ;

 

  • Les soins naturels. 

 

 

Quelle ferrure pour un cheval naviculaire ?

 

Il est possible de soulager le cheval naviculaire grâce à une ferrure spécifique. 

 

Le but de cette ferrure est de diminuer l’extension interphalangienne distale, en soulevant les talons

 

Il existe plusieurs types de ferrures orthopédiques adaptées, comme celles-ci :

 

  • Le fer à oignons ;

 

  • Le fer à l’envers (ou fer Napoléon) ;

 

  • Le fer en oeuf. 

 

 

Les soins vétérinaires pour le cheval naviculaire 

 

Des soins plus poussés sont possibles, en plus d’une ferrure orthopédique, par exemple :

 

  • Des anti-inflammatoires en voie orale ; 

 

  • Des infiltrations ou injections. 

 

Ces traitements vétérinaires permettront de diminuer la douleur du cheval, ainsi que les inflammations des tissus s’il y en a. 

 

Chaque solution est à étudier avec votre vétérinaire. 

 

Les soins naturels pour un cheval naviculaire 

 

Il existe des compléments alimentaires naturels pour soulager les chevaux naturels, notamment : 

 

  • La reine des prés ;

 

  • L’harpagophytum

 

  • Le curcuma

 

Ces compléments alimentaires naturels peuvent être ajoutés à la ration du cheval. 

 

Ils ont tous des vertus anti-inflammatoires et contribuent à la bonne locomotion du cheval naviculaire. 

 

 

Les Guêtres Capsular pour soulager un cheval naviculaire.

 

Il existe des guêtres de soins nouvelle génération. 

 

Elles sont composées d’une guêtre et d’une sous-guêtre. Avec à l’intérieur une lingette lavable.

 

Cette lingette est réutilisable et permet d’absorber la formule pour relâcher lentement les principes actifs et obtenir ainsi une efficacité accrue.

 

Un baume CapTend est à appliquer sur la lingette en fonction du besoin : préparation à l’effort, récupération après l’effort. 

 

Les Guêtres Capsular se placent sur les antérieurs et/ou les postérieurs des chevaux en période de repos.

 

Elles absorbent les vibrations en cas de choc au repos.

 

Au contact de la peau du cheval, les actifs pénètrent dans son organisme.

 

Le principe actif touche les tendons afin de prévenir les différentes pathologies des membres : tendinites, molettes, engorgement … 

 

La Gamme Capsular Récupération permet notamment de : 

 

  • Aider à resserrer les tissus tendineux ;

 

  • Favoriser la résorption des œdèmes ;

 

  • Accélérer le drainage des toxines.

 

La Gamme Capsular Préparation permet quant à elle de : 

 

  • Préparer les membres du cheval à l’effort ; 

 

  • Favoriser l’élimination des toxines ;

 

  • Éviter les claquages ou les déchirures. 

 

Les Guêtres Capsular sont fabriquées dans des matériaux très légers.

 

Elles pèsent 250 grammes chacune.

 

Les Guêtres Capsular sont entièrement fabriquées en France.

 

 

Peut-on monter un cheval naviculaire ? 

 

Le pronostic du cheval naviculaire est varié. 

 

Pourtant, selon l’avancée de la maladie mais aussi de la tolérance du cheval, il sera possible de continuer à le monter et à le travailler, avec le suivi d’un vétérinaire. 

 

Quelques conseils pour le travail d’un cheval naviculaire : 

 

  • Travailler sur un sol régulier et souple pour préserver le cheval ;

 

  • Effectuer une détente longue, à la main la plus confortable pour le cheval et en ligne droite ; 

 

  • Eviter les cercles et voltes serrées ;

 

  • Éviter les longues périodes de repos, où le cheval va perdre sa musculature. 

 

 

La solution pour soulager un cheval naviculaire 

 

Désormais, vous êtes au point pour savoir si un cheval est naviculaire. 

 

Vous connaissez maintenant les solutions pour soulager un cheval naviculaire. 

 

En cas de doute, consultez votre vétérinaire. Seul le vétérinaire sera en mesure d’effectuer un diagnostic complet.

 

Vous pouvez découvrir les caractéristiques complètes des Guêtres Capsular ici.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez lire cet article sur l’engorgement chez le cheval.

 

Article rédigé par Marine Andrievsky, stagiaire communication chez Akhal.